14juin

Vosges, l'esprit vélo

#1 - Juin 2018, Dossier | | Retour |

Les Vosges s’apprêtent à vivre cet été deux événements majeurs : la coupe du monde de VTT et la Semaine fédérale du cyclotourisme. De quoi booster la saison touristique et conforter l’image d’un département qui, de longue date, mène une politique vélo particulièrement dynamique.

Le vélo est aujourd’hui l’un des loisirs préférés des Français. C’est aussi l’un des modes de découverte touristique les plus prisés. C’est donc de plus en plus souvent à la force des mollets que les Vosges se visitent... Le département, il est vrai, a de sérieux atouts à faire valoir ! Au cours des deux dernières décennies, souvent sous l’impulsion du Conseil départemental, voies vertes, véloroutes, pistes de VTT, parcours sportifs ou à vocation familiale se sont multipliés sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, un réseau cohérent constitué de milliers de kilomètres d’itinéraires aménagés et balisés s’offre à tous les amateurs de deux roues, et ce, quelle que soit leur pratique de prédilection.
 

Pédale douce...

Certains aiment à pédaler en toute sécurité sur les quelque 160 km de voies vertes qui serpentent entre prés et forêts, comme celle des Hautes-Vosges, la plus ancienne et la plus fréquentée… D’autres, et notamment de nombreux cyclotouristes itinérants venus du nord de l’Europe, découvrent les Vosges sur « l’Echappée Bleue » (ex Charles le Téméraire), la véloroute « Schengen-Lyon » qui, de Socourt à Fontenoy-le-Château longe, en site propre, le canal des Vosges....
 

...ou sportive

.Les plus sportifs ne sont pas en reste. Avec 58 boucles cyclosportives (dont 11 balisées) et 3 500 km de sentiers balisés, dédiés au VTT, les Vosges sont, de l’avis général, un formidable terrain de jeu accessible à tous. Quant à ceux que le relief vosgien effraie, le Vélo à Assistance Éléctrique (VAE) est là…
 

Des services personnalisés

Grâce au dispositif d’aide à l’acquisition mis en place en 2017 par l’Assemblée départementale, ces vélos à assistance électrique sont aujourd’hui proposés par de très nombreux professionnels (loueurs, offices de tourismes, maisons du vélo…). Car côté accueil, les Vosges ont aussi décidé de « mettre les petits plats dans les grands ». Et, là encore, l’action du Conseil départemental s’est avérée déterminante. Lancée en 2016, l’opération visant à déployer le label national « Accueil vélo » est un succès. Près de 60 établissements (gîtes, hôtels, restaurants, sites de visite, etc…) affichent aujourd’hui le précieux macaron.
 

Le Vélo : un marché porteur

De quoi renforcer l’attractivité du territoire et doper un marché en plein essor ! Car le tourisme à vélo constitue un enjeu de développement touristique et économique majeur pour le département. La filière pèse lourd dans l’économie locale. Selon des chiffres publiés par « France vélo tourisme » cette activité génère, en France, près de 2 milliards d’Euros par an et près de 12 000 emplois de proximité, non délocalisables, dans le secteur des services (réparation, location, hébergement, restauration…).
 

Des retombées économiques substantielles

Sachant que - toujours selon les mêmes sources - un cycliste itinérant dépense en moyenne entre 60 et 70 € par jour contre 55 € pour un tourisme « classique », on comprend mieux l’attention que le Conseil départemental porte depuis longtemps au développement et à la promotion du tourisme à vélo. Un intérêt qui s’exprime aujourd’hui au travers du schéma départemental cyclable en cours d’élaboration. Ce schéma, piloté par le Conseil départemental, a pour objectif d’assurer la cohérence de tous les nouveaux projets d’aménagement avec les réseaux existants.
 

Un vecteur d’attractivité

L’enjeu est d’autant plus important que l’activité vélo contribue aussi à l’animation des territoires et à la valorisation de nombreux sites remarquables. L’accueil de grands événements comme le Tour de France en 2017, le Granfondo en mai dernier, la Semaine fédérale du cyclotourisme prévue du 5 au 12 août et la finale de la coupe du monde de VTT du 24 au 26 août participent de la même ambition : faire des Vosges une destination vélo incontournable.
 

EN CHIFFRES
- 7 000 km d’itinéraires vélo, toutes pratiques confondues
- 59 prestataires accueil vélo recensés
- Chaque kilomètre d’itinéraire aménagé engendre annuellement 60 000 à 100 000 € de retombées touristiques

Ecoutez Ghislaine Jeandel-Jeanpierre, Vice-Présidente du Conseil départemental en charge de l'enfance et de la famille et Yannick  Villemin, Conseil départemental du canton d'Epinal 1 évoquer l'exemple d'Epinal :

 

A voir aussi

Le col de La Schlucht en travaux

Le col de La Schlucht en travaux

Les travaux d’aménagement du col de la Schlucht ont débuté en juin. Le chantier estimé à 7 millions...

Le triathlon de Gerardmer

Le triathlon de Gerardmer

C’est sous les encouragements de milliers de spectateurs que plus de 4 500 athlètes de tous âges, a...

Le label Accueil vélo

Le label Accueil vélo

Les Maisons du vélo d’Epinal et de Bouzey, comme près de 60 établissements (OTSI, hébergement, loue...

Aux sources de mes Hautes-Vosges

Aux sources de mes Hautes-Vosges

Nouveau film de Jacques Cuny « Les films de Jacques Cuny, le Magicien des Hautes-Vosges », selon ...

Les Moustache bikes : la roll's du VAE

Les Moustache bikes : la roll's du VAE

Avec plus de 250 000 unités vendues en 2016, le Vélo à Assistance Electrique constitue selon le baro...

Une centenaire au poil !

Une centenaire au poil !

La Brosserie Mécanique de l’Est créée à Vecoux en 1918 par M. Tortet a fêté ses 100 ans le 1er août...