01juil.

Blandine Tridon, l’expertise féminine au service de l’entreprise

| Vue(s) (919) |

Directrice générale déléguée du Groupe Labellemontagne, Blandine TRIDON a remporté le trophée de la Femme Dirigeante du Grand Est.

Elle dirige jusqu’à 1250 personnes. En 1985, Blandine Tridon est diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris, option gestion des entreprises de Tourisme/Finances. Elle débute sa carrière pour le groupe Maeva, en qualité d’attachée commerciale puis de responsable d’hébergement et contrôleur de gestion de l’ensemble de l’exploitation. Son ascension se poursuit les années suivantes au sein de cette entreprise spécialisée dans l’hébergement touristique. En 1992 elle est nommée tour à tour membre du comité de direction, directeur d’exploitation et en 1997 directeur du développement. Elle en devient en 1999 le secrétaire général. Le groupe s’affirme, passant d’un chiffre d’affaires de 15 M€ en 1985 à 205M€ en 2001. En 2002, suite au rachat de Maeva, Blandine Tridon est nommée directeur général adjoint du Groupe Pierre et Vacances, numéro 1 des résidences de tourisme qui affiche un chiffre d’affaires de 480M€.

La belle aventure de Labellemontagne

En 2003, changement de cap. Blandine Tridon rejoint le groupe labellemontagne, dont l’activité se concentre sur la concession et la gestion de remontées mécaniques/domaines skiables dans les stations à taille humaine. Un chiffre d’affaires à ce jour de 83 M€ réparti entre les le cœur de métier et l’hébergement/ restauration, les loisirs et activités connexes.

« Je suis en charge de la direction générale, des finances, des domaines juridique, organisationnel, des relations humaines, du développement et de la communication », explique Blandine Tridon.

A 55 ans, mère d’une fille de 21 ans, passionnée par les langues et cultures européennes, Blandine Tridon est une femme accomplie.

Trophée de la Femme Dirigeante

« J’ai entendu parler des trophées des femmes de l’économie du Grand Est par ma banquière ! J’ai trouvé l’idée intéressante de proposer mon parcours professionnel, mais aussi de rencontrer d’autres femmes inspirantes. Ma fille est fière de ma carrière et je veux dire aux jeunes femmes qu’il ne faut pas s’autocensurer. Accéder à des fonctions opérationnelles, et non plus supports uniquement, c’est possible ! ».

Mme Tridon se dit heureuse de représenter le monde de l’entreprise. « Je me suis vite dirigée dans le management et la direction opérationnelle, c’est un passage obligé pour comprendre l’entreprise de l’intérieur. Au début, c’était un peu plus compliqué d’arriver dans un univers principalement masculin (les remontées mécaniques), mais j’ai appuyé ma légitimité sur mes expériences acquises. J’ai choisi le secteur du tourisme pour son côté humain. Notre objectif est que les vacanciers ne s’aperçoivent pas de complexité de la chaîne de services mise en œuvre pour qu’ils passent le meilleur des séjours. »

Certifications, activités, style managérial, compétences, autres engagements, tout est passé au crible dans le dossier déposé par Blandine Tridon. Quelques semaines plus tard, elle est invitée à la cérémonie au siège du Conseil Régional du Grand Est, à Strasbourg, et reçoit le trophée de la Femme Dirigeante, en présence du Président M. Rottner.

La détermination, une valeur clé

« Avoir des félicitations pour son parcours est toujours agréable. Le message que je souhaite transmettre au travers de cette récompense est que tout est question de détermination. Je suis issue d’une « tribu » de 6 filles, et chacune d’entre nous a pu choisir sa propre voie sans distinction de genre. Je suis davantage une femme d’action qu’une femme militante. Toutefois on ne doit pas se souvenir qu’il existe des femmes dirigeantes seulement le 8 mars…Je ne me pose pas non plus la question de manager avec une sensibilité féminine, mais j’avoue que cela présente parfois quelques avantages d’associer l’empathie à mon expertise », dit-t-elle. « J’aime faire grandir les collaborateurs avec lesquels je travaille ».

Selon Blandine Tridon, ce trophée met également en lumière l’entreprise. La directrice générale n’hésite pas à rejoindre certains réseaux relationnels afin de découvrir d’autres modes d’intervention au sein de différentes entreprises et s’inspirer de leurs retours d’expériences.

© Hector Palister Images

A voir aussi

100.000 euros pour développer la télémédecine

100.000 euros pour développer la télémédecine

Une aide totale de 100.000 euros a été débloquée par les élus à l’occasion du vote du budget en déc...

Clair Arthur : Un artiste de la « Race des anges »

Clair Arthur : Un artiste de la « Race des anges »

L’artiste vosgien Clair Arthur expose ses peintures depuis mi-août dans l’ancienne papeterie Lana ...

Revitalisation des bourgs-centres : trois nouveaux lauréats

Revitalisation des bourgs-centres : trois nouveaux lauréats

Les communes de Plombières les Bains, La Vôge les Bains et Vittel/Contrex (candidature commune) vont...

Darney a célébré la naissance de la Tchécoslovaquie

Darney a célébré la naissance de la Tchécoslovaquie

C’est en présence de la ministre des armées Florence Parly et des 1ers Ministres Tchèque et Slovaqu...

Le Festival du film Fantastique de Gérardmer n’a peur de rien !

Le Festival du film Fantastique de Gérardmer n’a peur de rien !

Les organisateurs du Festival ont dévoilé la programmation et l’équipe du jury pour la 26 ème éditi...

Notre commune vue d’en haut

Notre commune vue d’en haut

Avez-vous déjà regardé votre commune, peut-être même votre maison, vues du ciel ? Pas encore ? Rende...

Rechercher une actualité